Gestion de risque : le projet de financement de la centrale électrique Shajiao B par Tolga Cenesizoglu et Nicolas Papageorgiou

La réussite de la Chine est inextricablement liée au légendaire « Boum chinois ». En 2010, la Chine est devenue la deuxième économie mondiale et l’un des pouvoirs émergents les plus importants au sein du groupe de pays appelé « BRIC » (le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine). Un approvisionnement énergétique suffisant a été une des pierres angulaires de cette grande réalisation. Cependant, vers le milieu des années 1980, la Chine a été confrontée à un grave problème de déficit en approvisionnement d’électricité. La centrale électrique Shajiao B a été construite dans ces circonstances, pour fournir de l’électricité à la zone économique spéciale de Shenzhen. Les projets des centrales Shajiao représentaient une rupture avec la pratique historique à plusieurs égards. Les deux centrales devaient fonctionner au charbon, alors que la plupart des centrales existantes au Guangdong étaient des centrales fonctionnant au mazout ou hydroélectriques. En plus, les autorités locales avaient l’intention d’attirer des capitaux étrangers pour financer la construction de la centrale Shajiao en utilisant le mécanisme de financement de projets (« project financing ») pour la première fois en Chine. Cette étude de cas analyse les processus et les résultats du financement du projet de la centrale électrique Shajiao B.

_____________________________________________________________________________

China’s successful story is closely linked to the legendary China Boom. In 2010 China became the world’s 2nd largest economy and one of the most important emerging powers in the BRIC group of countries (Brazil, Russia, India, and China). Sufficient energy supply is one of the backbones for this great achievement. However, in the middle of the 1980s, China faced serious problems of power shortage. The Shajiao B power plant was built under these circumstances to supply electricity to the Shenzhen Special Economic Zone. It represents a departure from historic practice in several aspects. The plant was going to be coal-fired, while most existing plants in Guangdong were fuel oil-fired or hydroelectric. In addition, the necessary capital for the project was going to be raised by project financing for the first time in China. This case study analyzes the process and the results of the project financing of the Shajiao B power plant.

Ce contenu est bloqué. Pour le lire, vous devez vous abonner.

 

Les commentaires sont fermés.