Cinquante ans de « marées noires » : radioscopie des catastrophes liées à la pollution par les hydrocarbures par Rémi Moreau

L’auteur rappelle d’abord les périls de mer à l’origine de très importantes marées noires, dont quelques unes au Canada : le Torrey Canyon, l’Arrow, l’Amoco Cadiz, le Gino, l’Aegean Captain et l’Atlantic Expresss, l’Odyssey, l’Exxon Valdez, le Braer, le Maersk Navigator, l’Erika, le Prestige et la plate-forme pétrolière Ixtoc 1.

Mais il y en a eu beaucoup d’autres, depuis l’apparition du phénomène des marées noires, en 1960. Depuis les années 1970, bon an mal an, on compte une demi-douzaine de déversements, en moyenne, qui ont une certaine importance. Tous les déversements de pétrolier depuis 1975, supérieurs à 20 000 tonnes, sont listés dans un tableau à l’annexe A. Le répertoire chronologique complet, de 1960 à nos jours, est fourni à l’annexe B.

Dans la foulée du récent jugement dans l’affaire Total SA (affréteur de l’Erika), qui a été rendu le 16 janvier dernier par le tribunal correctionnel de Paris, au terme de huit ans d’instruction, de quatre mois d’audience et de sept mois de délibéré, il a paru utile à l’auteur d’examiner les données factuelles reliées aux pollutions maritimes par hydrocarbures, notamment les déversements eux-mêmes, les causes et les conséquences, certains programmes de recherche, les impacts écolo-giques et économiques, les aspects juridiques, les mécanismes d’assurance et d’indemnisation, le tout afin d’en tirer quelques enseignements.
Lire la suite

Drame sur l’Everest le 10 mai 1996 : la rencontre d’un aléa météorologique et d’une vulnérabilité organisationnelle par Bastien Soulé

Le 10 mai 1996, plusieurs expéditions tentaient d’atteindre le sommet de l’Everest quand une violente tempête est surve-nue, entraînant un bilan humain particulièrement lourd (12 décès). Après avoir circonscrit l’analyse à deux expéditions commerciales nord-américaines, puis justifié le recours à une perspective d’analyse systémique, il a été possible de rela-ter l’enchevêtrement des facteurs s’étant conjugués et ayant contribué à la vulnérabilité de ces expéditions. L’aléa météo-rologique s’est en effet combiné à des contextes organisationnels spécifiques, fruits de multiples décisions qui ont initié la séquence accidentelle, puis altéré la gestion de la crise. Il apparaît notamment qu’au sein des expéditions, des objectifs divergents, parfois contradictoires avec la sécurité des ascensionnistes, étaient poursuivis ; par ailleurs, certains accords et règles n’ont pas été scrupuleusement rappelés et respectés ; l’hétérogénéité des niveaux techniques et de l’expérience de la très haute montagne est également en cause, tout comme est perceptible une forme de banalisation des dangers inhérents à la fréquentation de l’Everest. Le choix de développer une approche systémique du drame semble pertinent : du fait de l’interdépendance entre des micro-événements a priori mineurs et déconnectés, la catastrophe est devenue au fil des heures de moins en moins évitable. Lire la suite

Les titres adossés à des créances hypothécaires :le marché américain et le marché canadien par Martin Boyer et François Girard

Cet article fait suite à celui sur les caractéristiques et les propriétés des titres adossés à des créances hypothécaires qui a été publié dans le dernier numéro d’Assurances et gestion des risques. Nous comparons dans cette suite le fonctionnement du marché des titres adossés à des créances hypothécaires aux États-Unis avec celui du marché canadien. Notre article se penche sur une analyse comparative du marché canadien et du marché américain afin d’en comprendre les différences. La compréhension du fonctionnement du marché des créances hypothécaires est essentielle pour évaluer le pourquoi et le comment de la crise des hypothèques à haut risque qui fait rage depuis la fin de l’année 2007. Lire la suite

The Effects of Rate Regulation on the Volatility of Auto Insurance Prices – Evidence from Canada par Darrell Leadbetter, Jane Voll et Erica Wieder

Des études antérieures effectuées à l’aide de données provenant des États-Unis ont révélé que la réglementation tarifaire diminue la concurrence, limite l’accès à l’assurance et augmente la volatilité des primes d’assurance. Cet article étend au contexte canadien la documentation réunie aux États-Unis en vue de déterminer si la réglementation tarifaire augmente la volatilité des primes dans la province de l’Ontario. Selon une analyse empirique menée à l’aide de données recueillies dans six provinces pour une période couvrant 18 ans de 1984 à 2001, la réglementation tarifaire est importante pour ex-pliquer la volatilité des primes d’assurance moyennes, après avoir tenu compte des coûts reliés aux sinistres. Cette ob-servation concorde avec les résultats d’autres territoires de compétence. Lire la suite

Large-scale disasters and the insurance industry par Walter Krämer et Sebastian Schich

Les auteurs ont examiné l’impact des grands sinistres assurables (naturels ou technologiques) sur les indices boursiers des vingt plus grands assureurs. Nous sommes en mesure de constater, dans cette analyse événementielle, la résilience que possède le marché mondial de l’assurance sur les pertes non prévisibles sur le plan de la valeur du capital. Leurs données démontrent que les investisseurs sur le marché des capitaux estiment que les sociétés d’assurance sont en mesure de composer avec les événements futurs. En d’autres termes, les réactions négatives du marché des actions suite aux catastrophes sont compensées soit par un déplacement de la courbe de la demande vers l’extérieur, par une manifestation de hausse tarifaire, ou par une conjugaison de ces deux possibilités. Lire la suite