Faits d’actualités par Rémi Moreau

1. La crise québécoise du verglas de 2008 : le bilan final du recours collectif
2. Les inondations albertaines en juin
3. La tragédie québécoise de Lac-Mégantic en juillet
4. La collision mortelle ontarienne d’un train et d’un autobus en septembre
5. Une tarification automobile modulée en fonction des données de surveillance par GPS
6. Le Lloyd’s a renouvelé avec la rentabilité en 2012
7. Séisme au Pakistan
8. Retour sur l’explosion de la plateforme pétrolière au printemps 2010
9. Le Canada est-il bien préparé pour faire face à une gigantesque marée noire ?
10. Publication d’un important rapport sur le réchauffement climatique
11. Les Rendez-Vous de Septembre (édition 2013)
12. Une taxe sur les transactions financières européennes à l’horizon de 2014
13. Subprimes : JP Morgan dans la tourmente
14. Le gouvernement québécois continue de s’opposer au projet fédéral visant à créer une commission canadienne des valeurs mobilières
15. Les textos au volant Font l’objet d’une nouvelle champagne de sensibilisation par la SAAQ
16. Georges Dionne, l’ancien directeur de la revue Assurances et gestion des risques, est élu président de l’EGRIE/ Georges Dionne, former director of Insurance and Risk Management journal, was elected EGRIE president.
Ce contenu est bloqué. Pour le lire, vous devez vous abonner.

 

Abstract To Islamic Insurance (Takaful) par Bouaziz Cheikh

L’assurance « takaful » apporte des valeurs sociales et économiques aux bénéfices de l’assurance traditionnelle actuelle, qui sont en harmonie avec les croyances religieuses islamiques que l’on retrouve dans de nombreux pays. En cela l’assurance « takaful » opère en parallèle dans les pays non-islamiques notamment dans les économies émergentes et se développe rapidement depuis ces dernières années. Pourtant, le développement de l’assurance « takaful » est contraint par de nombreuses barrières largement issues de la structure complexe des concepts sous-jacents et de leur interprétation. Ces questions posent un problème au développement d’un cadre légal et réglementaire approprié, aussi bien qu’en ce qui concerne la publication de rapports financiers, les questions de gouvernance, les questions de tarification et autre problèmes liés au concept de l’assurance « takaful ».
Ce contenu est bloqué. Pour le lire, vous devez vous abonner.

 

L’apport du mix marketing dans le développement des assurances vie en Algérie par Yazid Kahoul et Boualem-Ammar Chebira

L’article résume l’expérience marketing dans les compagnies d’assurance algériennes et analyse les possibilités d’application de cette discipline. Il met l’accent sur la nécessité pour ces compagnies d’investir dans le marketing pour développer et vulgariser les produits de l’assurance vie, et inciter les ménages à y souscrire. L’Algérie, caractérisée par une situation socio économique et culturelle spécifique, n’est pas nécessairement favorable au développement de ce produit. Pour ce faire, des changements sont nécessaires, que ce soit dans une nouvelle approche client, l’amélioration du service après vente, l’indemnisation rapide, les démarches commerciales agressives, les nouveaux canaux de distribution, l’innovation dans tout le processus structurel, organisationnel et dans les produits…etc. Ce sont autant de défis pour le marketing, afin de permettre aux compagnies d’assurance de repositionner les produits d’assurance vie et leur permettre de se développer. Ce travail se propose, à partir de l’analyse des données recueillies et du contexte institutionnel, économique et social actuel, d’étudier les conditions de réussite d’une politique marketing-mix qui permettent le développement de la branche assurance vie en Algérie. Lire la suite

The Impact of Regulation on the Availability and Profitability of Auto Insurance in Canada par Mary Kelly, Anne Kleffner et Si Lii

Cet article propose une investigation de l’incidence de la réglementation qui prévaut dans le secteur de l’assurance automobile sur la taille du marché dit «involontaire» qui existe dans cette industrie, ainsi que sur le niveau et la volatilité des ratios de sinistralité qu’affiche cette branche au Canada. Nos résultats montrent que les exigences de diminution de tarifs, les réformes de produits de même que l’application d’une grille tarifaire qui établit l’augmentation maximum des primes d’assurance automobile ont pour effet d’augmenter la taille du marché involontaire. De plus, contrairement aux études américaines, nous trouvons que la présence d’une réglementation imposant une approbation préalable des tarifs n’a pas une incidence significative sur la volatilité des ratios de sinistralité. Nos modèles incorporent aussi l’incidence de variables macroéconomiques qui répliquent approximativement le cycle de souscription qui prévaut sur les marchés assurantiels et les rendements des placements. Les résultats suggèrent que le cycle de souscription ainsi que les rendements boursiers semblent être des facteurs tout aussi importants que la réglementation pour expliquer l’usage que font les assureurs automobiles du marché involontaire. Pris dans leur ensemble, nos résultats semblent suggérer que les interventions réglementaires visant à accroître l’accès à l’assurance à tous les automobilistes peuvent aussi avoir comme effet non désiré d’aggraver les enjeux de disponibilité de l’assurance et que, les conditions sous-jacentes du marché peuvent renforcer cet effet.

Ce contenu est bloqué. Pour le lire, vous devez vous abonner.